La forêt des KLOWNs

    • TS7
    • + | +
    • La forêt des KLOWNs


      Le fil d'or...


      A l’impossible nul n’est tenu, mais c’est préférable…

      ***

      Du cousu main !

      Du sur mesure !

      Du fil d’or pour la couture !

      Quelques grammes…


      Une pincée d’or, quantité infime arrachée à la rivière au prix d’une journée pleine.
      La fatigue me gagnait, il fallait rentrer, se contenter de cette pincée comme d’une promesse.
      Demain sera meilleur…
      Demain…

      Je pressais le pas, Kytana m’attendait.


      • Yo !
      • Yo !
      • Alors ??
      • Pas grand-chose… Une armure…


      • Ah oui je vois, pas de quoi faire un RP là.
      • Heu…
      • Tu en fais un quand même ? Avec ça ?
      • Tu n’as pas un RC ? Un vrai avec pleins de trucs dessus ?
      • On est dual non ? Donc si j’en avais un, tu le saurais…
      • Erf… Je fais comment moi, mon RP est commencé !
      • Improvise, parce que lààààà, je vois pas trop… et j’ai mes pillages à lancer…



      Parfois on se demande.
      Comment seraient les choses si elles étaient autrement que ce qu’elles sont ? Envie d’écrire, de raconter, narrer la légende qui n’existe pas. Pas encore… Et puis on se dit que c’est rien, une introduction, un premier épisode… Le reste fera comme d’habitude, le reste suivra… Il faudra bien… Le troubadour scrutait le « là-bas » où il ne se passait rien et il fallait que ça change…

      • Bon, mon chou, je viens de vérifier, pas de RC, calme plat de tous côtés.
      • Qu’est-ce qu’on mange ?
      • …/…


      Ils l’auraient demain ou plus tard, leur aventure...
      Leur légende immortelle où le bestiaire sera vidé, le hall de gloire trop petit.
      Il était juste trop tôt…
      Et c’était l’heure de la graille…
      Et ça, la graille, ça ne souffre jamais d’attente…
      La pincée d’or allait être engloutie en un copieux moment de mastications solides.
      C’était ça, la pincée d’or ! Le fil rouge, fil conducteur…
      Dénouer l’histoire pour un prélude à une nouvelle aventure des KLOWNs.
      Nez rouges fiers qui bien que plus mûrs, ont gardé l’envie d’écrire une nouvelle page…


      Installez-vous un moment !
      Le troubadour va et vient vous raconter ici une nouvelle partie
      De la douce légende des KLOWNs


      L’histoire cousue main et brodée de fil d’or…


      à suivre .../...


      Je garde mes sourires pour la fin...
      Jendorline :saint:
    • New

      L’éphémère



      On sait toujours quand on part, jamais quand on arrive…


      La forêt aimait l’aube.

      Cela se voyait.

      Chaque matin qui ouvre ses yeux offre ses myriades, ses corolles, ses envolées lyriques… Chaque instant accompagne le monde et ses couleurs au réveil, le moment où les parfums se mélangent sans jamais se mêler, à la lumière d’un jour qui change, chaque seconde… Léger frisson dans le silence du matin.

      A peine perceptible, le bruissement dans les buissons, un vent tiédi par la route, par les pierres des chemins, par le pas des hommes… Réchauffé parfois par la bête, en quête de proie, qui ose s’aventurer...

      Le fracas des glaives résonnait encore.

      Les fumerolles à peine visibles sur les champs de bataille déserts…

      Le vent s’engouffrant dans les interstices de murs détruits, de ruines immortelles, la chanson d’un fort imprenable qui avait été pris… Mais tout ça. Ces belles épopées, nos légendes ancrées dans nos cœurs, toutes ces péripéties, ces coups de théâtre, trahison, loyauté et intrigues à n’en plus finir… A croire que rien ne saurait se passer autrement, dans la quiétude d’un chalet de montagne, dans ce calme qu’offre nos cabanes en forêt… Non, il fallait autre chose, autrement… Mais que surtout, rien ne devait durer.

      C’est dans l’éphémère que l’on puise la patience du temps…



      Kytano : Connerie ça !

      Kytana : De quoi tu parles ?

      Kytano : C’est dans l’éphémère que tu puise la patience du temps

      Kytana : C’est beau ce que tu dis !

      Kytano : Mais non !!! Arrrrrhhhh Je disais connerie tout ça !

      Kytana : De quoi tout ça ?

      Kytano : Je… Laisse tomber… Je me comprends…

      Kytana : Tu as vu mes listes de pillage ?

      Kytano : Oui, pas mal… On est loin du top quand même…

      Kytana : Tu veux jouer les tops ?

      Kytano : Ben une médaille c’est cool non ?

      Kytana : On devrait avoir l’occasion d’en prendre d’ici peu je pense.

      Kytano : Tu parles ! J’ai même pas de quoi faire un RP digne !

      Kytana : Ah ben tu n’as qu’à montrer le spy d’un vivi merveille…

      Kytano : Mouais, c’est toujours ça… Mais j’en ai qu’un et il commence à dater.

      Kytana : Mais ils s’en foutent si tu as des milliers de troupes ça ira.

      Kytano : Je vais mettre un RC qui date…

      Kytana : Ah ? Lequel ?

      Kytano : Un souvenir, ça fait bien ça en partant…

      Kytana : Ah ? Mais c’est sur un autre serveur, une autre époque…

      Kytano : Y a plus qu’à actualiser ça et s’en faire des pareils ici.

      Kytana : Au boulot !





      Ainsi se referme prématurément la forêt des KLOWNS, après de belles aventures, cuisantes et douces à la fois, rideau pour les KLOWNs… L’équipe va trouver le monde de l’autre côté du Mur, plus au nord, dans ce froid impossible qui nous fige les histoires, le Jeu tout bête pour un pouvoir impalpable. L’hiver arrive à grandes enjambées, se mettre à l’abri au plus vite, la fourrure sur le dos, l’arc en place et le glaive graissé pour ce nouveau monde qui se dessine…



      Ou comme l’éphémère peut devenir éternel quand on sait ne jamais s’éteindre totalement, comme une graine sait le faire pour sauver son espèce dans le monde végétal…



      Le jour descendait déjà vers un crépuscule de nostalgie… L’empreinte serait plus légère que prévue. Mais empreinte il y aura. Il l’a dit au début.



      Je reviendrais…

      :saint:


      Je garde mes sourires pour la fin...
      Jendorline :saint:

      The post was edited 1 time, last by Kytano_FR ().